Les gradateurs

gradateurs

gradateurs

Les gradateurs permettent de créer des ambiances et de rehausser votre décor en utilisant des niveaux d’éclairage variés dans différents endroits de la maison. Ils permettent aussi une économie d’énergie jusqu’à 35 % en comparaison avec les interrupteurs régulier.

Modèles

L’avancement technologique et le design n’échappent pas au domaine du luminaire. Il existe maintenant sur le marché plusieurs types de gradateurs, de quoi satisfaire tous les goûts et les usages.
Le gradateur rotatif

Le classique gradateur rotatif, sur lequel on appuie pour allumer et éteindre la lumière et que l’on tourne pour régler l’intensité, est économique à l’achat, environ 5 $, et simple à installer.
Le gradateur électronique

Le gradateur électronique ressemble en tout point à un commutateur régulier. Il peut donc être installé sans changer la plaque, être introduit à une plaque multiple ou être agencé à une plaque décorative. Il est très apprécié dans la chambre d’enfant puisque une veilleuse interne illumine son bouton.
Le gradateur à glissière

Le gradateur à glissière permet une grande économie d’énergie puisqu’il ne consomme que le nombre de watts nécessaires au grade sélectionné. De plus, il possède un commutateur qui permet de garder le grade choisi. De cette façon, vous n’avez pas à régler l’intensité à chaque fois que vous allumez et éteignez la lumière. Son coût à l’achat est de 10 à 15 $.

Le gradateur avec oeil magique est parfait pour la salle de lavage ou la salle de bain. La lumière s’allume ou s’éteint quand on passe devant. Pour régler l’intensité, il suffit de rester devant. Un commutateur permet aussi de garder le grade préalablement choisi.
Il existe aussi des gradateurs pour les moteurs de ventilateur de plafond. Leur résistance est beaucoup plus forte puisqu’un moteur qui démarre consomme jusqu’à trois fois sa consommation d’électricité normale. On peut donc ajuster la vitesse du ventilateur par le gradateur et fermer le ventilateur tout en gardant la vitesse choisie à l’aide du commutateur.

Points à surveiller

Avant d’acheter un gradateur, il faut d’abord savoir si la lumière est reliée à un ou plusieurs interrupteurs. Vérifiez sur l’emballage pour les termes unipolaire et tripolaire. Si votre lumière s’allume à partir d’un seul interrupteur, vous aurez besoin d’un unipolaire; si elle s’allume à partir de plus d’un interrupteurs, en haut et en bas d’un escalier par exemple, choisissez un tripolaire. Trouvez la puissance totale de l’éclairage à contrôler, puis choisissez un gradateur d’une puissance égale ou supérieure.

On retrouve sur le marché des gradateurs à basse tension et des gradateurs standards. Le gradateur standard s’utilise avec des ampoules incandescentes ou halogènes de 120 volts. Pour une lampe halogène ou au quartz, utilisez un gradateur à faible voltage avec un transformateur magnétique. Si votre lampe n’a pas de transformateur et ne contient pas de diodes, utilisez un gradateur standard.

Installation

Bien qu’il s’agisse d’un projet électrique, changer un interrupteur régulier pour un gradateur est un projet simple à réaliser. Voici les étapes d’installation pour un gradateur unipolaire.

 

Quand il est question d’électricité, prudence!

  • Coupez l’alimentation d’électricité à partir de la boîte électrique.
  • Retirez l’interrupteur en place et assurez-vous que le courant est bien enlevé avant de procéder à l’autre étape.
  • Dénudez l’extrémité des fils du gradateur d’environ 1 cm (5/8 po) à l’aide d’une pince à long bec ou universelle de façon à permettre une bonne connexion entre les fils de la boîte murale et le gradateur.
  • Joignez, avec un connecteur, le fil noir de l’ouverture au fil noir du gradateur. Répétez cette opération pour les fils blanc (mise à terre). Si le gradateur possède un fil vert, joignez-le avec le fil de cuivre avec un connecteur.
  • Placez les fils dans la boîte électrique de façon à pouvoir insérer facilement le gradateur.
  • Fixez le gradateur à l’aide de deux vis et rétablissez le courant.

Une fois votre gradateur installé, réglez l’intensité de la lumière et… prenez une pause détente!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *